ED-EEA > International > Doctorants trangers


Doctorants trangers

Vous souhaitez entreprendre un doctorat en France et vous n'êtes pas de nationalité française ? Vous trouverez ci-dessous toutes les informations nécessaires pour vous aider à mener à bien votre projet.
Comment candidater ?

Vous pouvez candidater au doctorat au même titre qu’un ressortissant français. Cependant, si vous n’êtes pas titulaire d’un grade de Master, vous devez pouvoir justifier d’un diplôme ou d’un grade équivalent qui vous a permis d’acquérir une aptitude à la recherche.

Les candidats étrangers sont également éligibles pour tous les financements proposés dans notre section Trouver un financement. S’il ne bénéficie pas d’un financement attribué par son gouvernement, un doctorant étranger peut bénéficier d’un contrat doctoral ou d’un autre contrat de travail encadrant son doctorat (contrat CIFRE par ex.) comme n’importe quel autre ressortissant français.

Aide lors de l'installation à Lyon

L’Espace ULyS, service d’accueil des scientifiques étrangers de l’Université de Lyon, peut vous aider dans vos démarches pour venir en France et pour votre installation à Lyon.

Langue française

Cours de langue française
Des cours de français sont proposés gratuitement aux doctorants par certains établissements d’enseignement supérieur et par l’Université de Lyon durant le cursus doctoral. La participation à ces cours peut être validée dans le cadre du programme de formation exigée par l’école doctorale, voir la page.

Nous conseillons aux doctorants dont le français n’est pas la langue maternelle de suivre ces cours dès la première année.
Rédaction du mémoire
Si vous ne maitrisez pas la langue française, il est possible de mener votre travail de recherche et de rédiger votre thèse en anglais, à condition d’en avoir reçu l’autorisation par le directeur de l’ED EEA. L’autorisation est donnée dans l’un des 3 cas suivants.
  • La thèse est effectuée en cotutelle avec une université étrangère non francophone, à condition que cela soit explicitement indiqué dans la convention de cotutelle.
  • La thèse est effectuée dans le cadre d’un programme international impliquant un doctorant non francophone financé par une institution étrangère non francophone (ex bourse CSC).
  • Une tolérance est appliquée dans le cas où au moins un rapporteur de la thèse est une personnalité scientifique étrangère ne pratiquant pas la langue française.
Pour que la rédaction du mémoire en Anglais soit autorisé par l’ED EEA, une demande de dérogation devra être faite auprès du secrétariat de l’ED EEA . Dans le cas où l’autorisation de rédiger en Anglais est obtenue, le mémoire doit inclure un texte de synthèse (rédigé en français) d’une longueur au moins égale à 25% du texte rédigé en Anglais, présentant le détail des contributions originales de la thèse replacées dans le contexte de la recherche.